Toute pratique professionnelle a besoin de règles claires, connues et acceptées de tous.

–  Je ne peux suivre une femme seulement et seulement si, elle a un suivi médical .

– Lors de mes accompagnements je n’effectue pas de diagnostic, n’interviens pas sur le symptôme, n’établis pas d’ordonnance et ne modifie pas une prescription médicale. Je renvoie systématiquement au corps médical allopathique tous les cas graves ou suspects

– Je peux conseiller des compléments alimentaires ou des produits de santé naturels ; ce ne sont pas des médicaments

– Comme pour toutes les autres professions de santé, je suis tenu au « secret professionnel » de sorte que les informations qui me sont transmises ne pourront pas être divulguées, y compris à la famille ou à des tiers

– Je fais preuve d’humilité dans l’exercice de mes fonctions. Je connais mes limites et compétences et saurai, si besoin, orienter ma patiente vers la forme de médecine la plus adaptée à sa situation.